Gagnant du concours photo
Derniers sujets
» un rongeur pourrait-il me correspondre ?
par yop720bis Jeu 27 Oct - 16:15

» expo d'Orléans : organisation de M....
par boboxlove Mer 12 Oct - 11:17

» boule en bas du ventre de mon chien
par yop720bis Sam 18 Juin - 13:45

» Bonjour du Maroc
par yop720bis Jeu 16 Juin - 20:54

» Portée 2016 Bolcanstern Dobermann
par Krystel Lun 13 Juin - 11:25

» Bolcanstern Dobermann, ou l'histoire d'une passion
par Krystel Lun 30 Mai - 4:07

» Encore une nouvelle race !
par boboxlove Mar 3 Mai - 20:33

» bonjour de Belgique
par annie_2806 Jeu 7 Avr - 7:26

» Hänsel, mon petit loup un peu fou.
par Hänsel Mar 29 Mar - 6:58

Les posteurs les plus actifs de la semaine


Mérinos d'Arles

Aller en bas

Mérinos d'Arles

Message par Chris17 le Dim 7 Sep - 11:33



Caractéristiques

C'est une race ovine rustique, de petit gabarit (40-60 kg pour 55 à 70 cm pour la brebis et 65-80 kg pour 60 à 80 cm pour le bélier). La tête est large, munie ou non chez le mâle de grandes cornes de section triangulaire, finement striées et enroulées régulièrement en spirale. Le chanfrein est légèrement busqué et plissé chez le mâle La laine est de couleur blanche, homogène, avec une toison très étendue et épaisse, qui recouvre le front et les bajoues, l’intégralité du corps jusqu'aux sabots. La tête est coiffée un peu au-dessous des yeux. Les mèches sont fines, longues, souples, résistantes et fortement ondulées. Le poids moyen des toisons est de 2,5 kg pour les brebis, 5,5 kg pour les béliers. Ses caractéristiques en font une race parfaitement adaptée aux grandes transhumances et à la conduite en très grandes troupes, typiques des systèmes de production du Sud-Est de la France. Résistante, elle est capable de marcher sur de longues distances pour trouver sa nourriture, notamment en alpages. Elle est aussi capable de supporter des variations qualitatives et quantitatives de leur ration quotidienne grâce à une bonne capacité à mobiliser ses réserves corporelles de gras, notamment à certaines périodes de l'année (fin d'hiver à mi-avril). La qualité de la toison mérinos est un barrage naturel contre les agressions climatiques (pluie, froid, canicule) en montagne mais aussi durant la saison d'hivernage en Crau. On peut aussi mentionner son instinct grégaire facilitant sa conduite en grands troupeaux de plusieurs milliers de têtes.
Historique

La race mérinos d'Arles provient du croisement continu de l'ancienne race du pays d'Arles, avec le mérinos d'Espagne importé à la fin du 18ème siècle et diffusés à partir des anciennes bergeries impériales d'Arles afin d'améliorer la qualité des laines de France. Au cours des années 20 et jusqu'au début des années 40, de manière à améliorer le format, cette population a subi à nouveau une infusion raisonnée de sang Mérinos du Chatillonnais.
Géographie

Cette race, présente aujourd’hui essentiellement en région Provence Alpes Côte d’Azur (90 % des effectifs) de la race, s’étend aussi dans la Drôme et l’Isère. Originaire de la plaine de la Crau, elle continue de constituer la majorité des élevages de cette zone.
Système d'élevage - type de production

Le principal système d’élevage associé à cette race est caractérisé par une alimentation qui repose quasi-exclusivement sur le pâturage. La conduite du troupeau est organisée autour d’un cycle qui alterne une grande transhumance de juin à octobre sur tout le massif alpin, un pâturage sur les prairies de la plaine de la Crau d´octobre à mars et un pâturage sur les collines sèches de la Crau de mars à juin. Les troupeaux se déplacent au fil de l´évolution de la végétation. Son aptitude à entrer en gestation pendant toutes les saisons de l'année (dessaisonnement) est largement utilisée dans les élevages. Les saillies ont lieu essentiellement avant la montée en alpage. Des béliers assurent cependant la lutte de « repasse », au retour des montagnes. Les produits issus de ces systèmes de production sont variés. Les brebis, conduites en race pure ou en croisement avec des béliers de races bouchères, produisent des agneaux qui sont vendus plus ou moins jeunes, soit comme agneaux de lait (production très localisée), soit comme agneaux d’embouche. Ces derniers sont souvent conduits en alpage et vendus à leur retour. La laine, de haute qualité, ne représente cependant qu'une faible part du revenu économique de ces élevages ovins.
Signes de Qualité

Soutenue par la filière locale cette race constitue, avec les deux autres races des Alpes du Sud, le support maternel des agneaux vendus sous la dénomination Agneau de Sisteron, produit Label Rouge et IGP.

Source : http://www.races-montagnes.com/fr/races/genose/merinos-arles.php et Google images
Chris17
Chris17
Admin
Admin

Masculin Messages : 2850
Date d'inscription : 25/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum