Gagnant du concours photo
Derniers sujets
» un rongeur pourrait-il me correspondre ?
par yop720bis Jeu 27 Oct - 16:15

» expo d'Orléans : organisation de M....
par boboxlove Mer 12 Oct - 11:17

» boule en bas du ventre de mon chien
par yop720bis Sam 18 Juin - 13:45

» Bonjour du Maroc
par yop720bis Jeu 16 Juin - 20:54

» Portée 2016 Bolcanstern Dobermann
par Krystel Lun 13 Juin - 11:25

» Bolcanstern Dobermann, ou l'histoire d'une passion
par Krystel Lun 30 Mai - 4:07

» Encore une nouvelle race !
par boboxlove Mar 3 Mai - 20:33

» bonjour de Belgique
par annie_2806 Jeu 7 Avr - 7:26

» Hänsel, mon petit loup un peu fou.
par Hänsel Mar 29 Mar - 6:58

Les posteurs les plus actifs de la semaine


Faisan d'Edwards

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Faisan d'Edwards

Message par Chris17 le Lun 30 Juin - 17:03



Informations

- Nom scientifique : Lophura edwardsi
- Classe : Oiseaux
- Ordre : Galliformes
- Famille : Phasianidés
- Habitat : Forêts tropicales montagneuses
- Localisation géographique : Vietnam (région de Annam)
- Taille : 58 à 67 cm
- Poids : 1 kg environ
- Espérance de vie : 10 à 12 ans dans la nature. Jusqu'à 22 ans en captivité
- Reproduction : 24 à 30 jours d'incubation. 4 à 7 œufs
- Régime alimentaire : Insectivore



Description

Le faisan d’Edwards est une petite espèce de faisan, endémique du Vietnam. Il doit son nom au zoologiste et paléontologiste français Alphonse Milne-Edwards (1835-1900), qui termina sa carrière comme directeur du Muséum d'Histoire Naturelle de Paris.
Les mâles possèdent un plumage bleu métallique, des pattes rouges, une courte crête blanche et des caroncules rouge vif autour des yeux. Les femelles sont beaucoup plus ternes et présentent un plumage brun. Elles n’ont pas de crête et leurs caroncules sont plus petites et plus pâles. Le faisan d’Edwards semble être un des rares oiseaux à aimer la pluie, en raison des zones humides qu’il fréquente en Asie. La saison de reproduction de cette espèce varie d’ailleurs en fonction du climat. Très territoriaux, les mâles protègent leur nid de façon très agressive pendant cette période. A la naissance les jeunes se développent très rapidement et sont emplumés après quelques mois.



Conservation

Le faisan d’Edwards est une espèce en danger qui a connu un déclin majeur, au point d’être devenue rare. On a d’ailleurs longtemps cru qu’il avait totalement disparu à l’état sauvage avant de redécouvrir quelques spécimens dans les forêts du centre du Vietnam. Sa population a été estimée à moins de 1 000 individus, sur la base de l'étendue de son habitat actuel. Cependant, les chiffres les plus alarmistes font état d’à peine 100 individus vivant en liberté. La population locale a fortement diminué, en raison de la chasse et de la déforestation. Dans le passé, ce phénomène avait été causé par l'utilisation massive de défoliants durant la guerre du Vietnam. Mais, plus récemment, l'exploitation forestière commerciale et le défrichement pour l'agriculture ont fait des ravages. Aujourd’hui, la forêt primaire présente sur l’aire de répartition historique du faisan d’Edwards est presque entièrement détruite. Un seul site, le Parc national de Bach Ma, présente encore les conditions nécessaires à l’épanouissement de cette espèce. La fondation BirdLife travaille depuis plusieurs années, avec le gouvernement vietnamien et la population locale, à la création d’aires protégées, susceptibles d’accueillir les animaux en toute sécurité. Cependant, il existe de nombreuses difficultés à créer des réserves alors que le pays et la population vivent de l’exploitation forestière. Pour s’arranger avec le gouvernement, les associations de protection tentent de porter ce projet en commission, pour que les espaces protégés soient classés sur la liste du patrimoine mondial.
En parallèle, l'élevage en captivité œuvre à la redynamisation de l’espèce, en vue d’une réintroduction dans la nature. En 1923, Jean Delacour avait expédié 15 oiseaux en France. Ils s’acclimatèrent facilement et le nombre d’individus augmenta de façon spectaculaire au fil des années. Alors que l’on croyait l’espèce disparue à l’état sauvage, on comptait 690 oiseaux captifs en 1982, 734 en 1996, et plus de 1000 ces dernières années, répartis en France, en Angleterre et au Japon. Dans ces pays, de nombreux organismes, dont le Parc de Clères, travaillent actuellement afin d’améliorer la reproduction de l’espèce.
Néanmoins, du fait de la situation précaire du faisan d’Edwards dans la nature et des soucis concernant sa protection, l’UICN a décidé de le placer dans la catégorie « En danger » et envisage de le classer comme espèce « En danger critique d’extinction », si la situation ne s’améliore pas.


Source : http://www.parcdecleres.net/faisan-edwards.html et Google images

avatar
Chris17
Admin
Admin

Masculin Messages : 2850
Date d'inscription : 25/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum