Gagnant du concours photo
Lacaune 6596781aa
Derniers sujets
» un rongeur pourrait-il me correspondre ?
par yop720bis Jeu 27 Oct - 16:15

» expo d'Orléans : organisation de M....
par boboxlove Mer 12 Oct - 11:17

» boule en bas du ventre de mon chien
par yop720bis Sam 18 Juin - 13:45

» Bonjour du Maroc
par yop720bis Jeu 16 Juin - 20:54

» Portée 2016 Bolcanstern Dobermann
par Krystel Lun 13 Juin - 11:25

» Bolcanstern Dobermann, ou l'histoire d'une passion
par Krystel Lun 30 Mai - 4:07

» Encore une nouvelle race !
par boboxlove Mar 3 Mai - 20:33

» bonjour de Belgique
par annie_2806 Jeu 7 Avr - 7:26

» Hänsel, mon petit loup un peu fou.
par Hänsel Mar 29 Mar - 6:58

Les posteurs les plus actifs de la semaine


Lacaune

Aller en bas

Lacaune Empty Lacaune

Message par Chris17 le Mar 3 Juin - 19:29

Lacaune Brebis_Lacaune_1_01

Caractéristiques

La race Lacaune est la première race française en terme d’effectif. Qu´elle soit spécialisée pour la production laitière ou pour la production de viande, le standard de la race Lacaune reste le même, seuls les critères qualitatifs de conformation diffèrent selon la spécialisation. Sa tête est longue, fine et recouverte de poils blancs très fins à teinte argentée. Son profil est légèrement busqué et ses oreilles sont longues et horizontales. Mâles et femelles n’ont pas de cornes. Son poids varie entre 65 et 75 kilos pour une taille au garrot de 70 à 80 cm chez les brebis et environ 100 Kg chez les mâles. Sa peau est de coloration blanche. Sa toison, peu abondante, ne couvre que les parties supérieures du corps et laisse à découvert la tête et la nuque.
Historique

La race tire son nom d'un chef-lieu de canton situé dans le Tarn. Produit de la fusion de plusieurs races locales (Camarés, Larzac, Lauraguaise…), la race Lacaune a subit une homogénéisation et des infusions de sang mérinos et Southdown à la fin du 19ème siècle. Son standard est définitivement fixé par arrêté ministériel en 1902. La sélection de la race est organisée depuis 1947 avec la création progressive de l'ensemble des outils de la sélection. D’abord sélectionnée sur ses qualités laitières, la race Lacaune va connaître progressivement la mise en place de nouveaux critères de sélections aboutissant à la mise en place à partir de 1970 de 2 souches qui sont à présent largement distinctes : La souche laitière caractérisée par ses excellentes aptitudes laitières qui compte aujourd’hui environ 800 000 brebis et la souche viande spécialisée pour la production d´agneaux qui compte aujourd’hui environ 300 000 brebis. Au sein de la souche viande, deux programmes de sélection sont mis en place à partir des années 1980. Les priorités divergentes de sélection développées par ces deux programmes, permettent à présent de distinguer deux rameaux, chacun adapté à des besoins liés à un système d´élevage ou un type de production. Le rameau Ovitest travaille prioritairement sur l´amélioration de la prolificité sur œstrus Naturel et les qualités Maternelles (valeur laitière, dessaisonnement), alors que le rameau Gebro travaille prioritairement sur les qualités bouchères (conformation, gras, qualités de carcasses, croissance). Cette diversité est rendue possible par la taille importante de la population. L’UPRA Lacaune, créée en 1974 et aujourd’hui Organisme de sélection de la race, coordonne les activités des entreprises de sélection (Gebro, Ovitest et Confédération de roquefort), qualifie les reproducteurs et fixe les orientations raciales.

Géographie
Malgré ses effectifs importants, la race Lacaune reste une race locale. En effet la majorité des ses effectifs reste concentrée sur son berceau, à savoir le Rayon de Roquefort (Aveyron, Tarn, Hérault, Gard, Lozère et Tarn-et-Garonne et départements limitrophes). Près 75% des effectifs sont localisés sur les départements du Tarn et de l’Aveyron et 20% de l’effectif est situé en Languedoc Roussillon.

Système d'élevage - type de production
La brebis Lacaune, est un animal de semi-plein air bien adapté au pâturage en parcours. Cependant, compte tenu de l’évolution des modes de production et de l’intensification, les troupeaux sont majoritairement orientés vers une conduite en bergerie. Pendant l’hiver (novembre – avril) et pendant la première phase de la traite, les brebis restent en bergerie. Le reste de l’année, les troupeaux sont dehors sur les parcours mais rentrent en bergerie chaque soir. Les exploitations laitières pratiquent un agnelage de fin d’automne (novembre-janvier). Les agneaux sont sevrés à 5 semaine et 11 kg et finis dans des ateliers d’engraissement pour être vendus en agneau de boucherie à 35 Kg vif. La traite démarre immédiatement après sevrage et la livraison du lait intervient pendant une période allant de novembre à août. Dans les exploitations allaitantes, dans la majorité des cas, les agneaux sont produits sous la mère et élevés en bergerie. Les femelles sont conduites, soit en race pure, soit en croisement avec des races bouchères dans le cadre de systèmes de reproduction accélérés (3 agnelages en 2 ans) facilités par les qualités maternelles de la race et son aptitude au dessaisonnement, ce qui permet une production d'agneaux toute l'année.

Source : http://www.races-montagnes.com/fr/races/lacaune.php et Google images
Chris17
Chris17
Admin
Admin

Masculin Messages : 2850
Date d'inscription : 25/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum